SPORT EVASION DES 2 CAPS : site officiel du club de cyclisme de FERQUES - clubeo

Baba raid le compte rendu

29 avril 2014 - 08:09

Pas la fin espérée....

Autant ne pas vous faire languir longtemps, ce raid s'est déroulé de manière très lointaine de ce que j'avais imaginé....la veille, au restaurant, je disais en rigolant que sur 24H, j'aurais forcément à un moment des jambes...

Allez je me lance dans le récit

Départ vendredi 14H de la maison, je récupère David, puis Sam et Philippe. L'ambiance est garantie dans le camion, le stress n'a pas le temps de prendre place dans le véhicule.

Arrivé à Etalles, à 19H30, on prend nos chambre (nickel le logement), on file au resto avaler une platrée de pates carbo...ne le répétez pas mais il parait que Philippe et David étaient 2 cougars qi sortaient leurs jeunes proies au reso (n'est ce pas Sam??)

Repas fini, on finalise le sac pour etre autonome sur 24H...et la bing environ 10kg a se trimbaler sur le dos...mes épaules s'en souviennent encore.

Au dodo, une bonne nuit, il parait qu j'ai ronflé mais ca ne m'a pas réveille ;-)

7H30, on part finaliser l'inscription et récupérer les cartes....et la comment dire c'est légèrement compliqué pour se repérer sur les cartes ign belges...les courbes de niveau sont de meme couleur et de meme épaisseur que les chemins....meme David y perd par moments son latin...c'est vous dire.

On se dépeche de tracer toutes les cartes et on repart au départ, pour le briefing. 10H tapantes, nous voila parti pour une section de VTT où la 2ème et 3ème balise n'ont pas été posés (le traceur devait finir sa nuit)...David et Philippe sont surs de leur orientation, on ne s'attarde pas et on continue notre route. Sur les 2 premières cartes, pas de grosses difficultés d'orientation, les choses se gatent avec la 3ème carte...qui n'est pas une carte mais une feuille 14 photocopié en urgence (voir les compte rendu de David sur les tyrannos l'equipe de raid, il raconte ca bien mieux que moi)....Bref c'est la galère, l'orientation est très difficle, david se recale (par miracle pour nous, mais normal pour lui) à chaque erreur....et on arrive à la fin de cette section de 45km pour aller au roller..on arrive avant la barrière horaire pour  40"...avec du recul j'aurai préféré les avoir en plus....

Ainsi, on a bien géré le VTT au niveau physique avec notre capitaine de route, Philippe, donnant le tempo, rappelant les jeunes fougeux à une vitesse moins rapide, et faisant l'horloge parlante toutes les 30' pour nous rappeler de manger.

Bien physiquement, on enchaine sur les rollers...le débur de la galère pur Sam et moi...le début va à peu près...mais à force d'être crispé on laisse du jus...surtout dans les descentes...et arrivé au 15ème km de cette section, c'est faux plat très montant pendant 10km...David et Philippe se mettent à nous tracter...J'accrocherai même une remorque de tracteur pour gagner de la distance...cette section est horrible je ne vois pas le bout de cette montée je suis quasi à l'arret, je dechausse meme les rollers pour monter en chaussettes...nettement plus efficace...on finit cette section par 3km de trail avec les rollers dans les mains...on court, je trouve meme la balise, mais je sens que le cardio est explosé par cet effort....

Je gère la transition, en essayant de récupérer avant de partir sur un trail'0 avec du dénivelé en veux tu en voila, de magnifiques singles...mais mon corps semble avoir serré le frein à main, je m'accroche pour rester au contactc...Sam se refait la cerise...on est à 6H de course et je repense à notre disussion d'hier sur le moment où nous aurons forcément un coup de moin bien...ne pas paniquer, manger, boire...je m'y attelle...j'arrive même à débusquer une balise...mes collègues étaient tous passés trop vite à l'endroit supposé de la balise ;-).

On finit ce magnifique trail pour monter dans les canoe...Phiippe s'inquiété pour moi, il parait que j'ai la tete qui part dans tous les sens...je sens le rythme revenir on fait une bien meilleure 2eme moitié de parcours...le décors est magnifique sur ce lac, avec cette forêt autour et ces roches taillées par l'eau...par moments cela faisait penser aux gorges de l'ardèche..

On décide de shunter une balise et la sortie du canoë sera horrible...nos corps sont pris de spasmes musculaires du fait de la fraicheur qui est tombée pendant cette section (elle est ou la douceur Philippe)...on reprend direct du dénivelé ce qui nous permet de nous réchauffer...

De nouveau un trail'O où David nous confirme ses talents d'orienteur...c'est assez impressionant, nous on n'aurait pas pris le quart de ses choix... Pour en revenir à moi, le physique n'est toujours pas au mieux mais je m'accroche en en pensant au VTT suivant et l'occasion de retrouver ma discipline de prédilection...

On récupére les VTT, un bon bol de bouillon, on se change, mettons du chaud pour affronter la nuit...de nouveau du dénivelé pour arriver sur le plateau, j'arrive à revenir sur mes 3 compères et je me dis que c'est reparti...manque de chance la première descente me frigorife, enfin vivifie selon certain, je les laisse faire l'aller retour sur un balise, les attend et me surprend à avoir des remontrés gastriques et à vomir..

Bon là il n'est plus question de plaisir depuis lontemps et je me demande comment je vais pouvoir finir...ce n'est pas comme ca que j'avais imaginé ce 24H non stop, j'imaginais prendre du plaisir et ne pas subir autant...ca doit etre le prix de l'apprentisssage pour ce type d'epreuves.

Sur cette section VTT, on s'arrete a une station service prendre des gants pour se protéger du froid, moi je rentre acheter du coca, espérant la boisson miracle pour me remettre d'aplomb...mais pa moyen de l'avaler...la décision d'abondonner trotte de plus en plus dans ma tête, mais j'essaie de la repousser en me disant que ca va aller mieux...

A ce moment la nous étions au Luxembourg sur des cartes de meilleurs qualités et nous passons la frontière pour revenir en Belgique...et de nouveau des cartes merdiques...Mes 3 collègues ont un mal pas possible pour se repérer, a force ils finissent pas trouver cette satané balise et surtout ce chemin qui doit nous ramener sur une départementale pour aller sur la prochaine section C.O...et là ma tête ne peut plus porter mon corps..;après avoir lutté pendant 8h, je dois me rendre à l'évidence, je dois abondonner au prochain CP, soit 15h d'effort.

Egoistement j'aurai peut etre pu continué mais je ne pouvais pas continuer a etre celui qui donnait le rythme à l'équipe (en raid c'est le plus faible)...je pense prende la décision la plus appropriée pour moi, pour l'equipe, surtout que Philippe peut continueravec Sam et David...

Ma déception est à la hauteur d mon investissement pour préparer cette épreuve...alors peut etre que la marche était trop haute, mais bon si on n'essaie pas on ne peut pas savoir...

Avec du recul, la déception s'est vite dissipée, physiquement je ne sors pas trop marqué, l'envie est revenue de me projetter sur le reste de la saison...je suis quand même assez fier d'avoir pu tenir mon programme d'entrainement, d'avoir encaissé les charges d'entraienement, je n'ai pas de doute que cela portera ses fruits pour le futur...après l'explication du pourquoi mon corps a serré le frein à main, je ne l'ai pas, je n'ai pas envie de me poser trop de quesitons mais profiter des prochains objectifs: a savoir Lille Hardelot avec mon père, et le chtyrannos tour...a ce sujet je monterai bien une équipe pour la C.O. de nuit...avis aux amateurs...

Je ne concluerai pas ce compte rendu sans rendre hommage à mes coéquipiers, et leur dire merci, David l'Orienteur avec un grand O, Sam " the machine" impresionnant, et Philippe la Force tranquille.

Pour l'anecdote le dernier moment de stress a été sur l'autoroute lorsque que l'on s'est fait arreter par la douane et lorsqu'on s'est imaginé vider le camion pour une fouille en règle...et la nons visages ont du confirmer nos dires sur l'objet de notre de notre visite en Belgique car on a pu repartir de suite...

J'allais oublier, mon abondon et mes heures de sommeil m'ont permis de me rendre utile à l'équipe en assurant la conduite du retour non sans observer non des balises, mais des filets de bave....;-)

Commentaires