SPORT EVASION DES 2 CAPS : site officiel du club de cyclisme de FERQUES - clubeo

DES NOUVELLES DE VINCENT

11 mars 2013 - 22:18


Bonjour,

 

de retour de Bully Les Mines

 

petit compte rendu du trail des poilus.

 

Nous étions un peu plus de 200 au départ du 55 km avec 1400 mètres de dénivelé au programme. La météo des jours précédents avait bien détrempé le parcours.

 

A 8h00, le départ fut donné avec 3 premiers kilomètres plutôt roulant qui me permettait de mepositionner au milieu du peloton puis les choses sérieuses commencèrent.

 

Rapidement, le relief s'accentuait et m'imposa de calmer le rythme et de nombreux concurrents me doublèrent. Je restais à une allure me permettant d'envisager la suite de

 

course sereinement et m'accrocha à un coureur de Wimereux. L'allure est correcte mais nous fumes rattraper par le coureur balai qui, connaissant bien les difficultés, nous

 

a permis de gérer nos efforts et de revenir sur 2 concurrents. La mi-course fut atteinte après 4H30 d'efforts qui attaqua un peu mon moral. Le terrain très gras, très technique

 

avait bien entamé ma forme du jour et au ravito du 33 KM, je songeais à abandonner. Après quelques cacahuètes salvatrices et un verre de Coca, je décide finalement de

 

repartir avec la ferme intention de finir. Restait à franchir la barrière horaire du 46 KM au niveau de Lorette. Je suis donc reparti à la tête de notre groupe de 4 dans un vent

 

glacial qui commençait à souffler et nous avons repris un concurrent l'ayant en pont de mire dans un faux plat montant. Le Bois de Lorette était en vue avec de nombreux

 

lacets sur les coteaux et un passage mémorable dans une ancienne tranchée totalement inondée, cachant pierre, silex, branche, etc. Mais ce passage se fit dans une bonne

 

ambiance et le monument de Lorette apparut enfin, de même que le responsable de la course. Nous étions hors-délai et nous autorisa à continuer au KM 46 ou un nouveau

 

sera fait. Il sera décidé d'attendre les derniers trailers pour former un gruppeto de 6 pour rejoindre l'arrivée. L'attente de près de 20 minutes dans le vent, les 8 heures de

 

course dans les jambes et l'heure déja tardive m'incitèrent alors à arrêter. Il en fut de même pour les 5 autres qui finirent les 9 Km en voiture.

 

Bilan quand même positif avec de bonnes sensations, 46 km au compteur, 1300 m de dénivelé de fait en 8h. Le trail des poilus reste pour moi un des plus durs de la région

 

et en 2014, pour le centenaire des combats de 1914, prévision de créer un parcours de 80-90 pour honorer les champs de bataille.

 

Avis aux amateurs!!

 

Bonne récup à tous et bravo pour vos perf'

 

Vincent

Commentaires